securiser lit montessori

Comment sécuriser un lit Montessori ?

Lorsque les parents appliquent la pédagogie de Maria Montessori pour leur enfant à la maison, ils doivent respecter certaines dispositions de la chambre Montessori. Puisque cette chambre est conçue pour offrir un maximum de liberté aux enfants, la sécurité de cet espace n’est pas à prendre à la légère. Laisser l’enfant dans un environnement qui ne lui est pas adapté n’est pas sans risque. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au coin sommeil de bébé et enfant. Comment sécuriser un lit Montessori ? On vous indique ce qu’il faut savoir, mais notamment ce qu’il faut faire.

Comment aménager une chambre Montessori ?

Bien évidemment, avant de parler de la sécurisation d’un lit Montessori, il est indispensable de bien aménager toute la chambre. Effectivement, rien ne sert d’avoir un lit Montessori sécurisé si les autres éléments de la pièce ne sont pas appropriés. Une chambre Montessori est généralement composée de quatre zones, à savoir :

  • Espace sommeil
  • Espace d’éveil
  • Surface pour jouet et livre
  • Coin dressing

Nous avons un article plus complet concernant la sécurisation d’une chambre Montessori. Sans entrer dans les détails,  voici ce qu’il faut retenir :

  • Avoir un mobilier adapté
  • Cacher les angles de la chambre
  • Cacher les éléments électriques
  • Bien organiser les jouets

Caractéristiques d’un lit Montessori

Contrairement à un lit classique pour bébé ou pour enfant, un lit Montessori se distingue par sa très faible hauteur par rapport au sol. Étant donné que ce genre de lit se situe à peine à quelques centimètres du sol, il est dépourvu de barreaux. Afin de respecter les principes de la méthode Montessori, l’absence de barreaux est essentielle pour qu’un enfant puisse jouir de sa liberté.

Un lit Montessori est équipé du même type de matelas utilisé pour les lits d’enfants avec une barrière. On retrouve principalement trois types de lits Montessori : le lit au sol (matelas avec un sommier directement posé au sol), le lit cabane et le lit tipi. Chaque type de lit est conçu pour le même objectif même s’ils ont une apparence différente.

La proximité de l’enfant avec le sol lui permet alors de vivre une expérience de couchage unique. La hauteur du matelas s’adapte très bien à sa taille et il n’a pas besoin de l’aide de ses parents pour entrer et sortir du lit. Il développera son autonomie dès son plus jeune âge puisqu’il sera indépendant dans sa chambre.

Sécuriser un lit Montessori : comment faire ?

securiser lit montessori
Petite fille dans une chambre Montessori

Assurer la sécurité d’un lit Montessori se résume à suivre quelques consignes aussi simples les unes que les autres. Votre enfant profitera d’un sommeil en toute sérénité et en plus de cela, il sera libre de faire ce qu’il souhaite dans son petit environnement.

Placer le lit Montessori à côté d’un mur

La mise en place d’un lit Montessori pour enfant ou pour bébé est très simple. Il suffit d’installer le lit à côté d’un mur. Le côté contre le mur servira à ajouter une certaine ambiance cocon au lit. Contrairement à un lit ayant une petite distance au mur, l’enfant ne risque pas d’égarer un jouet ou un livre dans cet espace libre. L’idéal est de placer le matelas dans un coin de la chambre.

Installer une barrière, bonne idée ou non ?

Avoir recours à l’utilisation d’une barrière sur un lit Montessori peut sembler assez contradictoire. L’idée même du lit Montessori est de faciliter les déplacements des enfants, mettre des barreaux de sécurité l’empêchera de profiter de cette liberté. En réalité, les barrières pour lit Montessori sont prévues pour empêcher une éventuelle chute du bébé lorsque celui-ci a un sommeil agité. D’ailleurs, ces barrières ne couvrent pas tout le périmètre du lit. Les petits ont une petite place pour entrer et sortir du couchage. Les articles ayant cette option sont tout simplement appelés lit Montessori avec barrière.

Privilégier les matériaux naturels

Si vous avez décidé de construire un lit cabane ou un lit tipi à la maison, utilisez toujours le bois comme matériau principal. Que ce soit pour le sommier ou pour le cadre, le bois reste l’élément de choix selon la méthode de Maria Montessori. Ainsi, essayez toujours d’arrondir les angles sur la structure de lit. Dans la même idée, veillez à ce que les éléments métalliques d’assemblage soient bien dissimulés.

Poser des coussins au sol

Même si le lit Montessori pour bébé se situe déjà tout près du sol, ajouter des coussins sécurisera chaque nuit du bébé. Pour cela, les coussins doivent avoir une plus faible épaisseur par rapport au matelas. Grâce à cet ajout, le bébé n’aura même pas l’impression d’être tombé du lit, si cela arrive.

Mettre une descente de lit

S’il n’y a pas de moquette dans la chambre du bébé ou de l’enfant, pensez à installer un tapis. Cela permettra d’amortir le choc causé par une éventuelle chute.

Le matelas à choisir pour une meilleure sécurité

Cela peut sembler assez surprenant, mais le choix du matelas idéal contribue à la sécurisation d’un lit Montessori. À n’importe quel âge du petit, le matelas au sol doit être adapté à sa corpulence. En règle générale, il faudra opter pour un modèle qui ne soit ni trop ferme ni trop souple pour lui. Il sera alors en mesure de mieux bouger durant son coucher. Quoi qu’il en soit, choisissez ceux qui ont une épaisseur ne dépassant pas 15 cm.

Pour en venir à la catégorie idéale de matelas, préférez ceux qui sont en mousse ou en latex naturel. Ces deux éléments conviennent parfaitement aux bébés et aux enfants. Évitez les modèles à ressorts et ceux qui sont fabriqués avec une mousse à mémoire de forme. Les matelas à ressorts deviennent bruyants à long terme et de plus, l’enfant sera tenté de rebondir dessus et risquera de se blesser. Concernant ceux avec une mousse à mémoire de forme, le risque d’étouffement est assez conséquent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page