invention methode montessori

Qui a inventé la méthode Montessori ?

La méthode Montessori propose une approche pédagogique différente de ce que l’on connait aujourd’hui. Lorsqu’on parle de la méthode Montessori, on a plutôt tendance à nous concentrer sur le cœur du sujet : la pédagogie Montessori. On en parle moins de sa fondatrice qui a réussi à instaurer un des meilleurs systèmes d’éducation. Alors qui a inventé la méthode Montessori ? Maria Montessori. Ne vous fiez pas au titre de l’article, on va justement vous donner un maximum d’informations lui concernant.

Qui est Maria Montessori ?

Maria Montessori est une femme médecin et pédagogue. Elle possède une renommée mondiale puisqu’elle est la fondatrice de la méthode d’apprentissage portant son nom Montessori. Elle est née le 31 août 1870 en Italie dans la région des Marches, plus précisément dans une commune appelée Chiaravalle, non loin d’Ancône.

Les parents de Maria Montessori sont clairs sur l’avenir de leur fille. Ils décidèrent qu’elle doit suivre un parcours d’études pour lui permettre de devenir enseignante. À l’époque, il s’agissait du seul métier réellement accessible pour les femmes.

Forte de sa volonté, Maria Montessori grandissait uniquement avec le seul objectif de devenir médecin. Vers la fin du XIXe siècle, le cursus scientifique était encore strictement réservé aux hommes en Italie. Réussir à franchir les portes d’une faculté de médecine était un défi à l’époque. L’Éducation nationale refusait catégoriquement l’accès à cette formation pour les femmes. De plus, son père s’opposait fermement au choix de son enfant.

Grâce à sa motivation et au soutien de sa mère, Maria Montessori réussit finalement à intégrer la faculté de médecine de Rome, La Sapienza. Après avoir traversé un parcours semé d’embuches, elle décroche finalement son diplôme de docteur en médecine à l’âge de 26 ans, en 1896.

Montessori
Maria Montessori

Maria Montessori et les enfants déficients

Lorsqu’on se réfère à l’histoire, on se rend compte alors que les parents de Maria Montessori lui ont encouragé à devenir institutrice. À ce moment, on pense alors que sa volonté de fonder une “nouvelle” méthode d’enseignement vient de cette idée. En réalité, c’est à travers son travail de médecin qu’elle a pu concrétiser le développement de la pédagogie Montessori.

Après l’obtention de son diplôme, son activité principale dans la médecine était d’être une assistante à la clinique psychiatrique de l’université de Rome. Dans la liste de ses responsabilités, elle a été chargée de faire la visite des asiles et de traiter les enfants déficients mentalement. Après ce qu’elle a pu observer chez ces enfants, Maria Montessori a également découvert les travaux de deux médecins français, Édouard Seguin et Jean Itard. Ces deux personnes ont porté un vif intérêt pour le cas des enfants atteints de troubles mentaux. Elle s’appuie alors sur leurs méthodes éducatives pour exercer sa profession au mieux.

Faisant suite à nombreuses conférences sur cette thématique, Maria Montessori devient alors directrice de l’école d’État d’orthophrénie en 1899. Elle devient alors responsable du traitement des enfants qui présentent les cas les plus compliqués de Rome. Après deux ans à la tête de cette école, elle forme alors ses collègues pour les spécialiser dans l’observation et l’éducation des enfants faibles d’esprit.

Une nouvelle vision de son activité

Grâce aux travaux de recherche et d’observation menées par Maria Montessori, elle a alors annoncé que l’éducation est bien plus bénéfique pour ces enfants que les soins médicaux. Effectivement, les résultats obtenus avec les enfants atteints d’une déficience mentale dépassent ses attentes. Chaque enfant était alors capable de lire et d’écrire, certains ont même réussi à passer leurs examens.

Après seulement deux années à occuper le poste de directrice d’école d’orthophrénie, elle décida de suivre un parcours orienté sur la psychologie et la philosophie. Nous sommes alors en 1901, elle s’intéresse de près aux éléments qui pourraient entraver le développement intellectuel des enfants issus des écoles ordinaires. Autrement dit, les enfants qui ne sont pas porteurs d’une déficience mentale. Afin d’aider ces enfants à développer leurs compétences, elle souhaitait instaurer ses méthodes d’apprentissage. Son travail consistait alors à observer chaque enfant “normal” pour le développement de l’approche Montessori. En 1904, elle décroche le rôle de professeur à l’université de Rome.

Ces différents événements de son parcours lui ont permis de forger les bases de la méthode Montessori. L’année 1906 est un tournant pour l’histoire puisqu’elle a finalement réussi à créer la célèbre méthode pédagogique portant son nom.

Le projet précurseur de la méthode Montessori

Nous sommes en 1907, dans le quartier de San Lorenzo, toujours dans la capitale italienne, une société réalise un chantier pour l’édification de deux immeubles. Ce projet avait alors pour objectif d’accueillir les personnes les plus défavorisées de la ville dans un environnement meilleur. Afin d’assurer la réussite du projet, le directeur de la société invita Maria Montessori à organiser le quotidien de chaque enfant au cœur de ces nouvelles constructions. C’est à ce moment que la première maison des enfants a pu voir le jour et la méthode Montessori a connu ses premiers instants.

Dans le but de parfaire ses activités, elle s’installe en permanence dans un des immeubles. Cet endroit devient en quelque sorte le quartier général de développement de la pédagogie Montessori. Maria applique et améliore de jour en jour sa méthode pour que chaque enfant de tout âge de la maison puisse apprendre et profiter d’une meilleure vie. Elle crée un environnement où les enfants évoluent selon leur rythme. Suite à de nombreuses expérimentations, elle parvient à peaufiner le matériel spécialement conçu pour les petits.

La reconnaissance internationale de la pédagogie Montessori

Grâce à l’application de sa pédagogie basée sur les principes de la méthode Montessori, notamment sur la liberté de l’enfant, elle obtient d’excellents résultats. Les enfants dévoilent un changement important dans leur comportement.

Afin de mettre un réel système éducatif en place, elle se consacre à la formation de nouveaux enseignants. Maria Montessori insiste sur l’importance de l’observation au lieu du jugement. Dès 1908, son approche pédagogique est déjà connue à travers le monde grâce à la publication de ses livres et de ses résultats probants.

La méthode Montessori est alors connue à travers toute l’Italie au début. Par la suite, elle commence à être appliquée dans nombreux pays de l’Europe. Les États-Unis s’intéressent également de près à ce nouveau système éducatif. Concernant la France, la première école Montessori a vu le jour en 1913 à Paris. Au fil des années, la pédagogie conquiert de plus en plus de pays à travers le monde.

Fondation de l’Association Montessori internationale (AMI)

L’année 1929, Maria Montessori créa l’Association Montessori internationale (AMI). Cette association a été fondée pour la préservation et la promotion des principes de la pédagogie Montessori. La maison principale de l’association est basée à Amsterdam, aux Pays-Bas. Aujourd’hui, l’AMI garde tous les travaux de recherche de Maria Montessori. Les livres publiés, les documents et même du matériel Montessori sont exposés dans ce lieu.

En dehors des principes Montessori mis en place pour apprendre les enfants, cette association possède ses propres valeurs pour la sauvegarde de la méthode Montessori :

  • Respect des droits de l’enfant
  • Faire connaitre l’importance de l’enfant pour le progrès
  • Diffuser et défendre les principes pédagogiques de Maria Montessori
  • Agir comme un mouvement social sans distinction ni discrimination
  • Unifier les enfants et les adultes pour une vie harmonieuse
  • Instruire les enfants d’une manière harmonieuse
  • Assurer le suivi des examens pour l’obtention des diplômes Montessori

1952 : le décès d’une femme extraordinaire

Maria Montessori aura laissé un héritage unique pour le domaine de l’éducation. Fondée il y a maintenant plus d’un siècle, l’éducation Montessori est aujourd’hui suivie par 25 000 écoles au monde. En France, il y a environ 200 écoles qui adoptent ce système.

Le 6 mai 1952 à Noordwijk, dans une petite ville de la côte néerlandaise, Maria Montessori rend son dernier souffle d’une manière paisible à l’âge de 82 ans.Sur sa pierre tombale, on peut lire une épitaphe qui admet une fois de plus son engagement pour la paix. D’après une traduction issue de sa biographie “Une vie au service de l’enfant”, on retrouve ces quelques mots :
“Je prie les enfants qui me sont si chers et pour qui tout est possible, de s’unir à mon vœu de construire la paix entre les hommes et dans le monde.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page