montessori freinet difference

Différence entre Montessori et Freinet

De plus en plus de parents choisissent la pédagogie alternative pour leurs enfants. Proposant une approche d’apprentissage différente de la méthodologie “traditionnelle”, les pédagogies alternatives ont relativement des points communs. Lorsqu’on parle de ces techniques d’apprentissages, la méthode Montessori et la pédagogie Freinet révèlent quelques similitudes. Elles respectent la liberté d’apprentissage de l’enfant tout en l’encourageant à développer leur autonomie. À travers ces quelques lignes, nous allons plutôt nous concentrer sur la différence entre Montessori et Freinet.

La pédagogie Freinet : qu’est-ce que c’est ?

La pédagogie Freinet est une technique d’apprentissage fondée au début du XXᵉ siècle par Célestin Freinet et sa femme Élise Freinet. Figurant dans le courant de l’éducation nouvelle, la méthode Freinet évoque l’importance du rôle de l’enfant dans sa classe. Cette approche met particulièrement les enfants en avant pour l’organisation de la classe et de l’école. D’après Célestin Freinet, l’expérimentation représente un facteur fondamental pour toute forme d’apprentissage. Ainsi, les enfants sont libres d’apprendre et de découvrir à travers la lecture, la parole et les comptes.

Les grandes lignes de la pédagogie Freinet

Au même titre que la méthode de Maria Montessori, la pédagogie Freinet ne se limite pas à l’application de techniques d’apprentissage. Elle repose également sur des principes qui caractérisent ce projet éducatif : 

  • La pédagogie expérimentale
  • L’expression libre des enfants
  • L’ouverture de l’école sur la vie
  • Un rythme de travail individuel
  • Une éducation coopérative
  • La prise de responsabilité des enfants
  • L’évaluation formatrice
  • Un environnement de travail convivial

Caractéristiques de la pédagogie Freinet

En suivant la méthode Freinet, un enfant apprend à travers l’expérimentation. Contrairement à la méthode d’éducation classique, le savoir n’est pas inculqué à travers les longs discours d’un éducateur. Le rôle de l’enseignant dans une école Freinet est alors de valoriser les recherches et les initiatives de ses élèves. Considéré comme le maître, l’enseignant ne va pas imposer un sujet à un enfant. À travers cette dénomination de maître, il est placé au même niveau que les élèves, mais cela ne fait pas de lui une personne ayant une autorité sur les enfants. Son rôle est d’apporter les repères essentiels aux enfants pour qu’ils puissent avancer. 

Tout comme l’éducation Montessori, la méthode Freinet respecte le rythme d’apprentissage de chaque enfant. Au début, l’éducateur définit une feuille de route collective pour sa classe. Chaque enfant définira les activités qu’il souhaite accomplir selon ses capacités. L’élève établira ensuite son planning pour développer son autonomie. Grâce à cela, il sera capable de démontrer une certaine prise de responsabilité.

Dans l’objectif de développer les compétences de communication des enfants, la technique Freinet favorise la coopération en classe. Les enfants peuvent ainsi former des groupes pour la réalisation de certaines activités. C’est à travers le dessin, la peinture et l’expression orale que les élèves construisent leur savoir. Les enfants construisent leurs hypothèses et réalisent leurs propres découvertes.

Dans le parcours éducatif traditionnel, l’évaluation finale est considérée comme la finalité de l’enseignement. Célestin Freinet contestait ce principe et indique clairement que l’évaluation devrait être un moyen pour valoriser les efforts de chaque enfant.

Quelle est la différence entre Montessori et Freinet ?

La principale différence entre Montessori et Freinet est la construction du savoir. Si ces deux pratiques sont axées sur le développement de l’autonomie et l’indépendance de l’enfant, les outils pour y parvenir sont totalement différents. La méthode de Maria Montessori s’appuie principalement sur du matériel spécifique appelé “matériel Montessori”. Dans les écoles Freinet, les enfants développent leurs connaissances à travers l’expérimentation. Ils sont placés dans un environnement où ils découvrent des situations qui leur permettent de développer leurs facultés.

Lorsqu’on observe ces deux visions pédagogiques, on se rend compte alors que les écoles Montessori proposent une approche visant l’éveil sensoriel des enfants à travers des outils pédagogiques. Concernant les écoles Freinet, les enfants développent leurs facultés cognitives grâce au tâtonnement expérimental de la lecture, l’écriture et l’expression orale.

Dans l’esprit pédagogique Freinet, toute activité scolaire peut être réalisée en coopération par les élèves d’une classe. Apprendre en s’appuyant sur l’entraide figure dans les grands principes de la méthode Freinet. Pour le cas de l’enseignement Montessori, l’enfant réalise son activité individuellement puisqu’il est l’unique acteur de sa formation.

La formation des enfants dans les classes est notamment différente. Dans une école Montessori, un enfant apprend uniquement par ses propres moyens sans l’aide de qui que ce soit. Concernant l’approche Freinet, la participation de chaque enfant au travail est intimement liée à la réussite des autres. L’enfant est alors placé au centre de l’éducation puisqu’il partage ses connaissances à travers des activités comme des conférences, des classes ateliers, un théâtre ou même de la danse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page